Créer un compteCréer gratuitement un compte sur CLM 36 visiteur(s)  - 1 membre(s) 
les Récits : Genève 2017 : Désolé PP78 !
Posté le Jeudi 17 août 2017 @ 13:49:47 par webmaster

DingDong écrit "

A l’origine, le marathon de Genève devait être LE marathon sur lequel j’allais tout miser ce printemps afin d’atteindre mon objectif : passer enfin sous la barre des 3h30.

Quand je dis « à l’origine », c’est « avant que ZeClown ne me vante les mérites du marathon de Marseille à la Saintélyon et avant que le marathon de Bordeaux ne me fasse de l’oeil à l’occasion du week-end de Pâques ». Sans parler du marathon des vins de la Côte chalonnaise, situé à deux pas de là où j’ai grandi…

Au final, le marathon de Genève s’est avéré être le marathon de la dernière chance avant un été entièrement consacré au trail. Bien que les 3h33 de Marseille et les 3h34 de Bordeaux aient laissé des traces à la fois dans les jambes et dans la tête, j’avais décidé de jouer le coup à fond, ne serait-ce que par respect pour PP78, qui avait accepté de « sacrifier » sa course pour me servir de lièvre.

Samedi 6 mai 2017. C’est sous une pluie battante que j’accueille à la gare de Lausanne Robocop78, PP78 et Symphorien, qui dormiront chez moi. Nous passons rapidement à l’appartement, puis ressortons nous promener un peu. Nous faisons une halte dans la brasserie lausannoise proposant le plus grand choix de bières. Deux pintes plus tard, nous enchaînons chez moi avec une très sympathique pasta-party arrosée entre autres d’un délicieux Pommard et conclue par un whisky ramené du Pays de Galles par mes soins.

Dimanche 7 mai 2017. Nous retrouvons Escargote, elle aussi Lausannoise, dans le train pour Genève et discutons gaiement jusqu’à Chêne-Bourg, en périphérie de la ville, où a lieu le départ. Après la traditionnelle photo de groupe, nous perdons de vue Escargote mais croisons notamment Dominique Chauvelier, avec qui Symphorien discute un moment.

Il est ensuite temps de se rendre dans les blocs de départ. PP78 et moi trottinons brièvement en guise d’échauffement. La pluie annoncée nous a pour l’instant épargnés, ce qui est une bonne chose. Stressé mais concentré, je me mets en route dans les pas de PP78, que je ne lâche pas d’une semelle tout en restant dans ma bulle. Dès le début de la course, il discute en toute décontraction avec de nombreux coureurs, visiblement très à l’aise à cette vitesse de 12 km/h. En ce qui me concerne, je ne peux pas en dire autant, et tiens tant bien que mal l’allure.

Relativement rapide malgré quelques faux plats, le parcours serpente en pleine campagne avant, à partir du 34e km, de descendre pendant plusieurs kilomètres le long du lac tout en offrant une superbe vue sur la rade et sur le célèbre jet d’eau. Malheureusement, je n’aurai pas l’occasion de profiter de la descente pour gagner quelques précieuses dizaines de secondes, car j’explose quelques kilomètres avant et, la mort dans l’âme, fais signe à PP78 que je ne peux plus continuer à cette vitesse. Nous terminons donc à vitesse réduite (10 km/h environ) et profitons de l’ambiance le long du lac, où il y a un peu plus de monde qu’auparavant dans la campagne.

A quelques kilomètres de l’arrivée, tandis que PP78, toujours en pleine forme, fait la course avec des gamins en trottinette, nous croisons Viktor Röthlin, ex-champion d’Europe de marathon à présent en retraite, qui fait de la publicité pour son sponsor Isostar. Alors que nous quittons brièvement le lac pour passer dans le centre ville de Genève, je reprends peu à peu des couleurs et parviens à accélérer à nouveau. PP78 et moi passons finalement la ligne d’arrivée main dans la main, après 3h39 de course.

Après quelques minutes de repos et malgré des jambes en bois, j’accompagne PP78 sur l’Unicef Extra Mile, un mini-parcours de 600 m destiné à récolter des fonds pour l’Unicef. Lorsque nous demandons aux bénévoles si le faire plusieurs fois rapporte plus d’argent à l’organisation, on nous répond que non. Dommage, car j’aurai été capable de courir encore quelques kilomètres : en effet, ces 600 m ont fait beaucoup de bien à mes jambes.

Je n’aurai toujours pas réussi à passer sous les 3h30, mais je m’en doutais un peu, donc je ne suis pas vraiment déçu. Ce sera pour 2018 !

"

Liens Relatifs
DingDong
1007
2014/02/06
  38Marathons courus

 CALAccès au Calendrier PROAccès au Profil

Marathon de Genève
  • website officiel

  • Liste des récits Marathon de Genève


  • Son Forum sur Courir le Monde

    L'Article le plus lu à propos de Marathon de Genève :
  • Semi de Genève 2005 : Une semi-marathonienne est née

    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 



  • "les Récits : Genève 2017 : Désolé PP78 !" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     




    Publiez votre article | Contactez-nous
    Administration
    © 2003-2012 n° 35475 | CNIL n° 896096