Créer un compteCréer gratuitement un compte sur CLM 34 visiteur(s)  - 1 membre(s) 
les Récits : Québec 2017 - La fin d'une époque
Posté le Samedi 02 septembre 2017 @ 14:07:18 par webmaster

tux écrit "

Comme le veut la tradition, le dernier dimanche d'août marque la fin de l'été et, surtout, le marathon des deux rives.

Cette édition est toutefois un peu spécial puisqu'il s'agit de la 20e édition (je n'ai malheureusement pris part qu'aux 12 dernières éditions, dont une édition écourtée à cause de l'ouragan Irène en 2011) et il s'agit également de la première édition organisé par le nouveau responsable de l’événement, Gestev (le marathon avait été vendu en 2015, mais il avait été convenu que l'édition 2016 serait organisé par l'organisation sortante).

Par ailleurs, à la conférence de presse qui lancait l'événement, les responsable de Gestev ont annoncé que la présente édition du marathon serait le dernier à utiliser le parcours actuel. Un nouveau parcours uniquement à Québec serait utilisé des 2018.Il s'agit donc de l'occasion d'aller courir à Lévis, de traverser le pont et, possiblement, de pester sur le boulevard Champlain pour une dernière fois …

Passage au salon des coureurs le vendredi soir en sortant du bureau, ou je constate que bien qu'il y ait quelques changements, le salon ressemble à celui des dernières éditions, peut-être avec même moins d'exposants encore, mais ils ont organisés un parcours presqu'obligé afin de s'assurer qu'on passe devant chacun des stands.

Les nouveautés, un endroit pour enregistres des mots d'encouragements qui seront disponibles sur le parcours, un espace prévu pour offrir des conférences sur la course a pied et des sujets connexes et, à la sortie, les médailles des 19 premières éditions avec quelques photos souvenirs. Curieusement toutefois, aucune référence à Denis Therrien, celui qui a organiser le marathon au cours des 19 premières éditions. Est-ce un oubli, est-ce volontaire ou est-ce que Denis ne voulait pas y être mentionné, honnêtement je l'ignore mais j'ai trouvé un peu curieux et dommage qu'il ne soit mentionné nul part.

Au niveau de la course, le départ des autobus est toujours entre 5:00 et 5:45 du matin à partir du point d'arrivée. Je dois donc me lever vers 4 heures et marcher environ 4 KM (à cet heure la, les autobus font encore dodo …) pour aller au point de départ. Le hasard fera que je vais me retrouver dans le même autobus que deux amis du zoo, soit le gardien lui même et un de ses fidèles disciples de longue date.

Arrivé au centre des congres de Lévis, on profite que ce dernier est ouvert pour aller attendre l'heure et demi qui reste à l'intérieur (bien qu'il fasse beau, le temps est très frais alors que le soleil commence à penser qu'il pourrait se lever …) Les amis commencent à arriver. Toutefois, vers 6:30, un garde de sécurité nous indique qu'on ne peut attendre à l'intérieur et il met tout le monde dehors, comme c'est le cas depuis environ trois à quatre ans maintenant … il va donc falloir attendre la prochaine heure dehors. Enfin, comme disait un ami du zoo, on a pu en profiter une bonne demi heure et … ce qui est pris est pris …

Vers 7:20, je vais porter mon sac et je vais également faire un arrêt préventif avant le départ. Je m'installe donc, complètement à la fin du départ vers 7:27, soit environ 3 minutes avant le départ …

C'est intéressant de partir à la fin, comme cela je vais passer une bonne partie de la course à dépasser d'autres concurrents et comme les premiers KM sont sur des boulevards assez large, il n'y a pas vraiment de problème à dépasser.

Une fois le départ donné, on a la joie de partir vers le boulevard de la rive sud que l'on va ensuite suivre pendant environ 5 à 6 KM. Je doute qu'il y ait beaucoup de coureurs qui vont s'ennuyer de cette partie du parcours …

Après ces plus ou moins 6 KM sans intérêt, on a la chance de rejoindre la piste cyclable et d'amorcer notre descente vers le fleuve. Cette section du parcours est assez joli et va possiblement me manquer un peu plus …

Première nouveauté, il y a des « jujubes » de disponible à certains ravitaillement en plus de l'eau et du gatorade . Je décide d'en prendre un et j'avoue que cette friandise sucrée est assez efficace et qu'il s'agit d'une bonne amélioration. Je me sens particulièrement en forme et je regarde souvent ma montre afin de ralentir un peu et ne pas brûler mon énergie trop rapidement.

Le parcours se poursuit le long du fleuve, selon le parcours habituel, avec la petite montée pour franchir la rivière Etchemin, puis arrive le demi, que je traverse légèrement sous les 1:46. C'est un excellent temps, mais bon, à Québec les difficultés sont dans la deuxième moitié du parcours avec notamment la côte Garneau et le boulevard Champlain.

On a le droit à un beau soleil sans aucun nuage et presque pas de vent. La chaleur est fort acceptable … pour l'instant puisqu'on est sur la rive sud et donc à l'ombre de la falaise …

Arrive la côte Garneau, qui n'a pas déménagé depuis l'an dernier … Une autre nouveauté, il y a des joueurs de tambours en haut de la côte pour marque le rythme, c'est une bonne idée. La montée du faux plat (et du button qui est encore la) se poursuit jusqu'à ce que j’atteigne le pont, que je traverse probablement pour une dernière fois dans le cadre d'une course.

Arrive ensuite les échangeurs, à la sortie du pont, puis la descente dans laquelle je ralentie, après 11 fois, je sais qu'il est préférable de ralentir que d'accélérer et d'être à la ramasse ensuite pour les 12 derniers KM …

En bas de la côte, je reprend mon rythme et, mis a part un arrêt technique au quai des cagueux (avec 10 KM à faire, il est évident que je n'aurait pas pu tenir jusqu'au fl d'arrivée) la course semble presque trop facile et je suis sur une base de 3:40, ce qui est presque mon objectif … pour Rimouski …

Malheureusement, à 8 KM de l'arrivée, il n'y a plus d’énergie et je n'arrive plus à avancer. Il faut dire que même s'il ne fait pas une chaleur exceptionnelle, le boulevard Champlain a toujours le défaut d'être en plein soleil sans aucun arbre … et il semble que la réserve d'énergie, malgré les différents gels, jujubes et autre, soit presque vide … Bah, je suppose qu'il faut bien que le boulevard Champlain me rappelle une dernière fois pourquoi il est souvent assez pénible. Faut dire qu'en plus, il y avait souvent quelques stands de musiques dans les éditions précédentes, mais cette année, il n'y a rien, mis a part un tableau géant qui joue les mots d'encouragement personnalisée à environ 4 KM de l'arrivée et il me semble en plus que malgré le beau temps, il y a encore moins de spectateurs que d'habitudes … Peut-être que l'absence de musique est volontaire afin que les coureurs trouvent le boulevard Champlain particulièrement long et ennuyeux … et qu'il soit donc content de ne plus avoir à le faire dans les prochaines éditions ...

Bref, je vais marcher les deux derniers ravitaillements et je vais aussi marché, au moins en parti, les trois montés présentes dans les sept derniers KM. C'est sur que je perd un peu de temps en les marchants, par contre, ça permet probablement de se reposer un peu de sorte que l'on va probablement un peu plus vite après et il est probable que je reprend le temps perdu … enfin c'est une hypothèse non vérifié ...

La ligne d'arrivée sera finalement franchie en 3:49:57, mon troisième meilleure temps à Québec (sur 11 marathons) dans les circonstances, je suis satisfait.

Le temps d'aller chercher mes affaires, puis d'attendre l'arrivée de quelques z'amis du zoo, dont le gardien qui complète aujourd'hui son 300e marathon (je doute d'atteindre cette marque un jour …).

Cette édition marque donc une page d'histoire et ferme définitivement la porte sur l'ère Therrien Ce marathon est né suite à un voyage de course sur la côte est américaine ou plusieurs coureurs trouvaient qu'il était dommage qu'il n'y ait pas de marathon à Québec et Denis avait dit qu'il allait en organisé un, ce qu'il a ait pour la première fois en 1998.

Le parcours original est assez joli, surtout pour la section entre les deux traversiers de 30 KM, la boucle initiale à Lévis a quand à elle variée dans le temps mais la version actuelle est assez intéressante. C'est toutefois un parcours qui a son lot de difficulté compte tenu que le boulevard Champlain est assez isolée (et donc avec très peu de spectateurs) et en plein soleil, sans oublier l'accès au pont de Québec avec notamment la côte Garneau et les faux plats qui suivent sur environ 4 KM..

La prochaine édition sera l'occasion de voir ce que Gestev a vraiment à offrir aux coureurs. Quand au nouveau parcours, tout ce que je sais, c'est qu'en principe, le point de départ et d'arrivée sera le même (ça permet de diminuer les coûts de de simplifier la logistique puisqu'il n'y a plus besoin d'organiser le transport des coureurs entre le point de départ et d'arrivée). On peut spéculer sur le lieu de départ (peut-être soit la baie de Beauport ou le centre Vidéotron (Régis center …) qui sont tous les deux gérés par Gestev). Quand au parcours, je sais qu'il est encore en élaboration et il y a beaucoup de contrainte afin notamment de s'assurer que ce dernier ne bloque pas l'accès à des hôpitaux, postes de pompiers, police, etc. mais je n'ai pas réussi à avoir plus d'information, il va donc falloir attendre ... Comme ils veulent toutefois augmenter de façon importante le nombre de coureurs, on peut raisonnablement penser que le parcours sera assez roulant, donc probablement pas de passages entre la haute et la basse ville ... ni vers les hauteurs de Charlesbourg ...

Il ne reste qu'à espérer que le nouveau parcours ne sera pas à l'image de la médaille … car si depuis 2007, il y avait eu un effort pour offrir des médailles de qualité et même lumineuses, celle de cette année était vraiment banale et assurément une des plus moches de ma collection.

Mais comme dit le proverbe, qui vivra verra.

"

Liens Relatifs
tux
2644
2006/10/05
  63Marathons courus

 CALAccès au Calendrier PROAccès au Profil

Marathon de Québec
  • Marathon du Québec

  • Liste des récits Marathon de Québec


  • Son Forum sur Courir le Monde

    L'Article le plus lu à propos de Marathon de Québec :
  • Québec 2014 - La malédiction des années paires ...

    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 



  • "les Récits : Québec 2017 - La fin d'une époque" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     




    Publiez votre article | Contactez-nous
    Administration
    © 2003-2012 n° 35475 | CNIL n° 896096